Le Jardin Enchanté de Christine Enrègle
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

La nouvelle exposition de l’artiste à la Sociedade Nacional de Belas Artes et au Museu Nacional de História Natural e da Ciência, à Lisbonne, présente un ensemble de ses dessins réalisés au fusain.
Une invitation à la découverte de la métamorphose des Ficus très présents à Lisbonne.

Christine Enrègle est programmée dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022

Quelques jours avant le vernissage, Christine Enrègle met la dernière main à une nouvelle série de dessins au fusain, ou les images s’enchainent comme dans un livre.

Entrer dans les Jardins Botaniques de Lisbonne avec Christine Enrègle, c’est s’engager à la découverte des arbres tropicaux en pleine métamorphose. Et se laisser porter par les formes particulières des Ficus macrophylla ! https://museus.ulisboa.pt/pt-pt/jardim-botanico-lisboa.

 

Christine Enrègle est née le 24 mai 1973. En 2008, dans le cadre de sa thèse d’Arts plastiques à la Sorbonne, elle part s’installer une année au Brésil. C’est là qu’elle découvre ces arbres enchanteurs que sont les Ficus. Impressionnée par les formes particulières et surtout impressionnantes de ces arbres (voire fantasmagoriques), elle se découvre une sensibilité à la nature qui imprègne aujourd’hui l’ensemble de son œuvre.

Depuis 2017, elle effectue régulièrement des résidences artistiques en France et à l’étranger, notamment à Lisbonne.

Elle a exposé en France à Paris, à Vézelay, au Brésil et en Corée du Sud, mais c’est à Lisbonne qu’elle se sent chez elle : depuis 2018, elle vient régulièrement en résidence de 1 à 5 mois. C’est là qu’elle se sent libre pour créer :

« C’est important pour moi une résidence artistique » explique Christine Enrègle. « Je passe alors beaucoup de temps à dessiner, jusqu’à 6 heures par jour, tous les jours. J’ai l’esprit plus libre en dehors de chez moi à Paris ».

Cette nouvelle exposition d’une trentaine de dessins est un évènement très attendu cet été.

La toile de coton de 1,50 m de hauteur constitue la matrice de son œuvre.

 

« Je cherche à traduire par le dessin la croissance de ces arbres et les transformations qui l’accompagnent. » ajoute Christine Enrègle. « Je reste fascinée par cette essence d’arbre dont chaque individu est très singulier. Je m’intéresse en particulier à ses racines aériennes qui deviennent des troncs une fois qu’elles ont touché le sol. Un seul ficus peut présenter une infinité de formes qui varient selon la lumière. Un nombre indéfini de dessins peut en découler, très différents les uns des autres. »

Les Ficus de Lisbonne sont sa principale source d’ inspiration.

Sa manière de procéder reste toujours la même : à chaque nouvelle résidence, elle se rend dans l’un des jardins de Lisbonne où elle choisit un ficus en particulier, à partir duquel commence le travail. Celui-ci consiste en une sorte de « dialogue » avec l’arbre : « J’essaie de traduire par le dessin ce que je ressens physiquement devant cet arbre et les formes qu’il m’inspire. Celles-ci peuvent évoquer des corps humains, des animaux, des chevelures… Chacun peut projeter son propre imaginaire sur cet arbre puis sur les dessins ouverts à toutes les interprétations. »

 

Christine Enrègle aime créer des séries sur le même arbre. « C’est sans fin » dit-elle. « C’est comme ouvrir un livre d’images ! ».

Et pour parachever son œuvre et rester au plus près de ces arbres, elle a choisi le fusain : ce bois calciné, ce charbon de bois, un classique pour pouvoir dessiner sur des toiles de coton « et redonner vie au bois mort » ajoute-t-elle.

 

 

 

 

Do jardim tropical ao carvão vegetal : o desenho na linha das metamorfoses II

Du Jardin Tropical au fusain : le dessin au fil de ses métamorphoses II

Exposition de dessins en deux parties, programmée dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022

 

Partie 1 : Série de dessins effectués au Jardim Botânico da Ajuda, Lisboa.

Du 17 juin au 16 juillet à la Sociedade Nacional de Belas Artes.

 

Do jardim tropical ao carvão vegetal: O desenho na linha das metamorfoses II (1/2) – Temporada Portugal-França 2022 (temporadaportugalfranca.pt)

 

Partie 2 : Série de dessins effectués au Jardim Botânico de Lisboa.

Du 8 au 31 juillet au Museu Nacional de Historia e da Ciência.

Commissariat pour cette partie de l’exposition : Sofia Marçal.

 

Do jardim tropical ao carvão vegetal: O desenho na linha das metamorfoses II (2/2) – Temporada Portugal-França 2022 (temporadaportugalfranca.pt)

 

 

 

 

Les Ficus du Jardin Botanique de Lisbonne sont sa principale source d' inspiration

"J'essaie de traduire par le dessin de que je ressens devant ces arbres"