Le résumé de la semaine : 06/12 – 10/12
Photo : Unsplash/Roman Kraft
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

La semaine est passée à toute vitesse et vous n’avez pas eu le temps de suivre les actualités portugaises ? Pas de panique, nous vous avons réuni les principales infos de la semaine. De quoi briller lors de vos repas du week-end.

Dissolution du Parlement

 

Dimanche dernier, le président de la République a officiellement décrété la dissolution du Parlement et la programmation d’élections législatives anticipées pour le 30 janvier 2022. Il s’agit de la huitième dissolution de l’Assemblée de la République depuis le 25 avril 1974. Marcelo Rebelo de Sousa est ainsi devenu le cinquième président de la République consécutif à faire usage de ce pouvoir constitutionnel, utilisé par tous ces prédécesseurs. Aux termes de la Constitution, pendant la période de dissolution du Parlement, c’est la Commission permanente de l’Assemblée de la République qui est aux commandes, composée du président, des vice-présidents et de députés désignés par tous les partis, en fonction de leur représentativité parlementaire respective.

 

 

Les Nations Unies rendent hommage à Jorge Sampaio

 

Ce lundi 6 décembre, les Nations unies ont rendu un hommage posthume à Jorge Sampaio. Ancien président de la République, Sampaio a été choisi par les Nations unies comme envoyé spécial pour la lutte contre la tuberculose et, un an plus tard, en 2007, comme premier haut représentant de l’Alliance des civilisations, une organisation créée pour apporter un soutien aux réfugiés. La cérémonie en l’honneur de l’ancien chef d’État portugais, disparu le 10 septembre dernier, s’est déroulée en présence du secrétaire général des Nations unies, António Guterres.

 

 

Le Portugal avance avec la vaccination des enfants de 5 à 11 ans

 

La vaccination des enfants contre la Covid-19 a été autorisée au Portugal ce mardi 7 décembre. La DGS recommande l’administration du vaccin entre 5 et 11 ans, en priorité pour les enfants atteints de maladies à risque. Le feu vert intervient après l’avis positif de la Commission technique de vaccination contre la Covid-19. Cette commission estime qu’avec 85% des enfants vaccinés au Portugal, 13 500 infections virales chez les plus jeunes pourraient être évitées, ainsi que 51 hospitalisations et cinq admissions en soins intensifs. Au Portugal, il y a 640 000 enfants éligibles dans cette tranche d’âge.

 

 

 

Marcelo Rebelo de Sousa décore Angela Merkel

 

La Présidence de la République a annoncé ce jeudi 9 décembre la décoration d’Angela Merkel « pour son extraordinaire contribution à l’Union européenne, en innovant dans la construction de la solidarité, du bien-être et du dialogue entre les États membres, pour le bien des peuples d’Europe et au-delà, dans un cadre de multilatéralisme actif ».  L’ancienne chancelière allemande recevra le Grande-Colar da Ordem do Infante D. Henrique. Le chef d’État a salué le nouveau chancelier Olaf Scholz et le nouveau gouvernement allemand et a souhaité la poursuite des excellentes relations avec le Portugal.

 

 

Corruption : le Portugal affiche le pire bilan de la décennie

 

À l’occasion de la Journée internationale contre la corruption, ce jeudi 9 décembre, les données du ministère de la Justice révèlent que les condamnations pour corruption au Portugal ont plus que doublé en dix ans. Le Portugal a ainsi perdu trois places dans l’indice de perception de la corruption 2020. Depuis 2012, il avait oscillé entre 63 et 62 points. Mais en cette année de pandémie, il est tombé en dernière position de la décennie et se situe désormais en dessous de 66 points, soit la valeur moyenne de l’Europe occidentale et de l’Union européenne.

 

 

Variant Omicron : période d’isolement allongée à 14 jours

 

La période d’isolement pour les cas suspects de la Covid-19 avec le variant Omicron a été étendue à 14 jours. « Il s’agit de mesures de précaution temporaires jusqu’à ce que nous disposions de plus d’informations scientifiques expliquant mieux comment le variant se comporte, s’il a la même période d’incubation », a expliqué Graça Freitas, directrice générale de la Santé.