La Cinemateca Portuguesa dédie un cycle au “Cinéma de Vichy”
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Jusqu’au 30 septembre, la Cinemateca Portuguesa propose de découvrir le « cinéma de Vichy ». Réalisés exclusivement entre juin 1940 et août 1944, les films sélectionnés donnent un aperçu de la production cinématographie française durant l’occupation allemande. Au total, vingt longs métrages sont proposés, dont quinze présentés pour la première fois à la Cinémathèque.

À partir de juin 1940, la France est sous l’occupation allemande, période qui prend fin en août 1944. Au long de ces quatre années, où régnait l’interdiction totale de films américains, deux cent vingt films français sont réalisés. La Cinemateca Portuguesa propose de découvrir vingt d’entre eux jusqu’au 30 septembre prochain. Un cycle dédié au « Cinéma de Vichy », qui reste encore aujourd’hui relativement peu connu bien que de grande qualité.

 

Des vingt films qui composent ce cycle, seuls trois classiques ont été sélectionnés : Le corbeau (1943) d’Henri-Georges Cluzot,  Les anges du péché (1943) de Robert Bresson et Les enfants du paradis (1945) de Marcel Carné. Des films exceptionnels à redécouvrir. Les restants sont des œuvres peu connues ou rarement vues, afin de vous faire plonger au cœur de cette période sombre de l’histoire française. Parmi eux, L’assassinat du Père Nöel (1942) de Christian-Jaque, à découvrir ce vendredi 17 septembre, ou encore, Le premier bal (1941) du même réalisateur, diffusé ce samedi 18 septembre.

 

Aux diverses fictions qui composent ce cycle, s’ajoutent également quatre courts métrages de propagande : trois du régime de Vichy et un du mouvement de résistance gaulliste. Sur les vingt longs métrages proposés, quinze sont présentés pour la première fois à la Cinemeteca Portuguesa.

 

Retrouvez ici toutes les informations et les dates de projection des prochains films.