MaNa : quand l’art et l’amitié se rencontrent
Nalou & Marta Baptista. Photo : Nanda Gondim.
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Une explosion de couleurs, de mouvements et de sentiments. L’exposition MaNa éveille de profondes émotions chez ceux qui l’observent au Centre de la Jeunesse de Galice, à Lisbonne. Un lieu splendide habillé par les toiles de Marta Baptista et Nalou, deux artistes qui sont avant tout amies et qui partagent une passion commune : la peinture.

Une rencontre. Il a suffi d’une rencontre entre Marta Baptista et Nalou pour que leurs chemins suivent la même direction. Un coup de cœur artistique et amical. Car MaNa c’est avant tout l’histoire d’une amitié. Deux amies qui partagent une passion commune : la peinture. D’une part, Marta Baptista, née à Coimbra et travaillant dans le secteur de l’aviation depuis 24 ans. D’une autre, Nalou, originaire de Suisse et ancienne personal trainer et life coach. De ce duo luso-suisse naît MaNa, une fusion des deux femmes, un yin et yang qui se complète parfaitement et qui se dévoile haut en couleur. 

 

Une renaissance 

 

Si actuellement les deux femmes empruntent le chemin de l’art, cela n’a pas toujours été le cas. Il y a encore quelques années, Nalou, ou plutôt, Nadine, se vouait au sport et au bien-être. Un choix professionnel qui devait s’avérer transitoire. Alors, lorsqu’elle pose ses valises au Portugal, il y a trois ans, à la suite de la naissance de sa fille Lou Ann, la personal trainer cherche à se réinventer et à s’approprier de sa sensibilité. Nadine devient alors Nalou. Une renaissance, une manière de s’exprimer librement. « Nadine est restée en Suisse. Pour moi, Nalou est synonyme de mon changement, c’est le moment où je suis devenue maman et artiste. Après avoir donné la vie, tout est possible », nous confie-t-elle. Une rupture identitaire qui est en réalité une rencontre avec soi-même. À travers ce changement, c’est beaucoup plus qu’un nom dont elle se sépare, elle se libère de ses peurs, de ses craintes, de ses doutes, pour exprimer ses sentiments les plus enfouis. Elle les révèle alors avec audace à chaque coup de brosse et, surtout, elle se permet enfin d’oser : les couleurs, les textures, le dégoulinage… Pour Nalou, dans l’art comme dans la vie, il n’y a pas de limite. « J’aime explorer, la toile est mon terrain de jeu, c’est un moment où je me libère », avoue-t-elle. Marta Baptista, quant à elle, a goûté au plaisir de jouer avec les couleurs et les matières depuis petite. Une passion qui l’a toujours accompagnée, mais à laquelle elle se voue « corps et âme » depuis seulement cinq ans. Ses toiles reflètent ses émotions, ses voyages ou encore son amour pour la mer. Entre impressionnisme et expressionnisme, sa peinture naît de ce qu’elle ressent sur le moment. « Je n’ai pas un seul style ou une seule thématique. Des paysages, des animaux, la mer…Je peins un peu de tout, ça dépend de mes émotions au moment même. Mais dernièrement je peins beaucoup d’abstrait », décrit-elle. Le résultat sont des toiles intenses, pleines de couleurs, de mouvements et de lumière, qui ne laissent personne indifférent.

 

Exposition au Centre de la Jeunesse de Galice 

 

Pour la première fois, Marta Baptista et Nalou exposent leurs œuvres ensemble. Et comme le suggère le nom, MaNa, fusion des deux artistes, leurs styles se marient en une parfaite symbiose. La soirée de présentation a eu lieu le mercredi 30 juin au splendide Centre de la Jeunesse de Galice, à Lisbonne. Une magnifique bâtisse rose du XIXe au style italien. Au total, 26 toiles des deux peintres habillent les sublimes salles, où l’art de la renaissance et l’art contemporain s’embrassent dans un jeu de couleur époustouflant. Tout cela au rythme du magnifique violoncelle de Mariana Filipe. Une merveilleuse soirée d’été placée sous le signe de l’amitié, de la convivialité et de la bonne humeur. MaNa est une belle histoire qui ne fait que commencer. Vivement la suite !

 

 


 

Retrouvez l’exposition MaNa au Centro Galego de Lisboa jusqu’au vendredi 16 juillet de 11h à 14h et de 15h à 20h. 

Pour plus d’informations, contactez Nalou et Marta Baptista : 

Nalou 

Instagram : nalou_art

Téléphone : (+351) 967 567 861

 

Marta Baptista

Instagram : art_by_mb

Téléphone : (+351) 966 518 528

Photo prises lors de la soirée de présentation au Centre de la Jeunesse de Galice, le 30 juin 2021. Photos : Nanda Gondim