Gift & Craft : le savoir-faire portugais mis à l’honneur
Illustrations : Gift & Craft, le savoir faire Portugais par Claire Burg
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

À tout juste 32 ans, Camille Burg est l’heureuse fondatrice d’un projet qui lui ressemble : éthique, soucieux de l’environnement et qui promeut le commerce local. Gift & Craft est « toute [s]a vie », elle y met « toute [s]on âme et tout [s]on cœur ». Mais le chemin n’a pas toujours été facile, parsemé de doutes et de remises en question. Rencontre avec cette parisienne qui met en avant le savoir-faire portugais.

Claire Burg, créatrice de Gift & Craft à Lisbonne
Camille Burg, créatrice de Gift & Craft à Lisbonne

Double diplôme de master en poche, à la fois en Marketing International et en Entrepreunariat, Camille Burg débute sa carrière professionnelle en tant qu’acheteuse à Londres. Mais après cinq années d’expérience, la jeune femme décide de remplacer la grisaille de la capitale anglaise par le soleil lisboète. « À mon arrivée à Lisbonne, je me suis lancée dans un projet de restauration, puis je me suis redirigée vers les achats. J’ai travaillé dans une société qui faisait des produits personnalisés made in Portugal pour des hôtels de luxe », nous confie-t-elle. Mais la fin de l’année 2018 lui réserve un moment d’introspection. « Je venais de quitter ma boîte et j’avais trois options : soit chercher du boulot ici, à Lisbonne, soit repartir à Paris ou à Londres, ou alors, monter ma propre boîte », explique-t-elle. Son choix s’est finalement porté sur cette troisième alternative. La parisienne décide alors de retourner à son premier amour, les achats, et se lance un défi : réussir à proposer des produits de qualité à des prix honnêtes. La petite graine de l’entrepreneuriat commence à pousser début 2019 et finit par germer en mai de cette même année, avec la naissance de Gift & Craft, une entreprise qui propose des produits et cadeaux personnalisés.

« Je travaille avec des hommes, pas avec des machines »

Chez Gift & Craft tout est fait sur mesure et les clients peuvent choisir parmi une variété de secteurs. « Je travaille avec des artisans et des usines dans tout ce qui est métiers du textile, de la maroquinerie, de la papeterie, de la bougie végétale, ou encore du plastique recyclé. Donc, je touche à beaucoup de savoir-faire au Portugal », détaille-t-elle. Et le savoir-faire portugais, Camille y tient. D’ailleurs, c’est non sans fierté qu’elle révèle que « 95 % de [s]a production se trouve au Portugal ». Pour cela, elle travaille avec des usines du nord du pays ou fait appel à des petits artisans du coin, qu’elle déniche dans des marchés ou sur les rues de la capitale. Cette passion pour le manuel est un héritage de famille. « Mon grand-père était céramiste. Du coup, je suis assez sensible aux gens qui travaillent avec leurs mains et qui travaillent avec amour. C’est ce que je dis beaucoup à certains de mes clients qui veulent des prix dans 2 h ou une commande dans quatre jours : je travaille avec des hommes, je ne travaille pas avec des machines. Pour moi ce rapport à l’humain est essentiel. J’ai la chance de l’avoir avec Gift & Craft. » Cette passion pour l’humain, Camille la transmet à ses clients, pour la majorité français, parmi lesquels on retrouve des hôtels de luxe, des espaces thermaux ou encore des agences de communication. « J’ai travaillé avec l’hôtel Le Consulat, à Chiado, ou encore avec une marque de cosmétique qui s’appelle Ma Fabrique Essentielle, où j’ai refait les bouchons des bougies en liège ».

Des produits à portée écologique

Outre l’importance de l’artisanat et de collaborer avec des petites mains, Gift & Craft a également une vertu écologique. Pour sa fondatrice, il est impératif de proposer « des solutions qui soient plus respectueuses de l’environnement ». Ainsi, Camille assure des circuits courts de production et de transport. « Généralement j’envoie mes marchandises par camion, j’évite un maximum l’avion et je ne fais rien venir par bateau comme quand c’est produit en Chine », explique-t-elle. Par ailleurs, la jeune femme utilise le plus possible des matières naturelles, même si elle est consciente que le secteur du textile est très polluant. « Avec mes clients j’essaye de trouver des solutions alternatives. Par exemple, pour les cotons démaquillants, on remplace le coton par de la fibre de bambou ». Les bougies, quant à elles, sont en cire végétale, comme du soja, et le parfum est lui aussi naturel, souvent, à partir d’huiles essentielles. Le mot d’ordre est clair : éviter le gaspillage. C’est d’ailleurs dans cette optique que Camille a mis en place des produits faits à base de papier recyclé avec des graines de fleurs. C’est le cas de ses cartes de visite. Le concept est simple : « plutôt que de la jeter, on peut la planter ».

Un avenir très prometteur

Comme chez tout entrepreneur, l’épidémie du coronavirus a créé un climat d’incertitude et le premier confinement a été un nouveau moment de remise en question. Cependant, cette crise sanitaire a finalement été bénéfique. « Je n’ai jamais fait autant de commandes que pendant ce deuxième confinement. Cette crise nous a poussé à changer nos modes de vie et de consommation et aujourd’hui les gens veulent arrêter avec le made in China ». Quant à l’avenir, Camille reste positive. « À partir du moment où les gens auront expérimenté la qualité européenne et surtout la qualité du pays dans lequel ils sont, on aura gagné une bataille. Je reste optimiste, peut-être utopique, mais je veux continuer à y croire ». Si optimiste, que la jeune femme travaille déjà sur un deuxième projet de produits artisanaux portugais. Une belle initiative, à découvrir avec impatience en début d’année prochaine. En attendant, vous pouvez admirer quelques-uns de ces produits dans un pop-up store au 75 Rue de Sèvres à Paris, du 14 au 23 décembre.

Retrouvez Gift & Craft sur son site web, sa page LinkedIn et sa page Instagram.