Devenir portugais(e) : comment et pourquoi ?
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Beaucoup d’entre vous ont choisi le Portugal pour s’installer. Que vous y viviez depuis peu ou depuis quelques années déjà, songer à demander la nationalité portugaise peut être une option. Mais alors, dans quelles conditions avez-vous le droit et quels sont les avantages ?

Depuis quelques années, le nombre de Français qui décide de s’installer au Portugal ne cesse d’augmenter et ils forment désormais la 8e communauté étrangère du pays. En tant qu’expatrié vous vous êtes déjà posé des questions sur la demande de nationalité portugaise ? Sachez qu’il existe différentes façons de l’obtenir lorsque l’on n’est pas né au Portugal. Nous vous les regroupons ci-dessous. 

Droit du sang : avoir des parents portugais 

Si vos deux parents, ou l’un d’entre eux est Portugais, vous avez le droit à la nationalité portugaise, même si vous êtes né à l’étranger. Mais attention, pour cela, vos parents doivent vous déclarer au consulat le plus proche de votre lieu de naissance ou au registo civil

Avoir des grands-parents portugais 

Vos parents ne sont pas portugais, mais l’un de vos grands-parents l’est ? Vous pouvez faire la demande de nationalité. Il suffit de prouver que vous êtes attaché à la communauté portugaise, par exemple en étant propriétaire au Portugal depuis plus de trois ans ou en prouvant que vous participez à des associations portugaises dans votre pays de résidence au cours des cinq dernières années. Parler portugais est également nécessaire.

Habiter depuis 6 ans au Portugal

Vous n’avez aucune origine portugaise, mais vous habitez au pays depuis plus de six ans ? Vous pouvez faire la demande. Pour cela, vous devez tout de même prouver que vous dominez la langue, à travers l’obtention d’un diplôme portugais ou d’un autre pays lusophone. Les originaires d’un pays de langue portugaise sont dispensés de l’examen.

Être marié(e) à un(e) portugai(e)

Si votre conjoint est portugais, vous pouvez faire la demande de nationalité à partir de trois ans de mariage. C’est également valable si vous n’êtes pas marié, mais vivez en union consensuelle, reconnue par le tribunal. En plus d’être marié à un Portugais ou une Portugaise, vous devez faire preuve d’une liaison forte avec la communauté portugaise.

Pourquoi devenir portugais(e) ?

Si vous n’êtes pas un citoyen européen, obtenir un passeport portugais vous permet de circuler librement dans les 27 pays de l’Union européenne (UE). Si vous habitez au Portugal et comptez y rester, c’est également l’occasion d’être impliqué et de participer aux décisions qui directement ou indirectement auront un impact dans votre quotidien, en allant voter aux élections et aux référendums nationaux et européens, par exemple. De plus, devenir portugais ne vous offre pas uniquement des avantages à vous, mais vos enfants et petits-enfants pourront également en bénéficier puisqu’ils seront automatiquement éligibles. 

Dois-je renoncer à ma nationalité d’origine ? 

La plupart des pays de l’UE autorisent la double nationalité, c’est notamment le cas en France. Ainsi, en tant que citoyen français, faire la demande de nationalité portugaise ne vous oblige pas à renoncer à votre nationalité d’origine, vous pouvez avoir les deux et garder tous les droits et obligations attachés à la nationalité française. 

Pour info, 121 087 étrangers ont obtenu la nationalité portugaise en 2019. Les Brésiliens sont en tête, suivis des Cap-Verdiens et des Ukrainiens.