Comment immatriculer sa voiture au Portugal ?
Photo : Sébastien Chiron / Unsplash
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

En tant que résident étranger au Portugal, vous êtes dans l’obligation d’immatriculer votre véhicule dans les douze mois qui suivent votre arrivée, sous peine de lourdes amendes. Quelles sont les étapes et démarches à suivre ? Voici un bref récapitulatif.

Si vous passez plus de 183 jours par an (6 mois) au Portugal, vous devenez résident fiscal portugais. Ainsi, vous êtes dans l’obligation d’immatriculer votre véhicule étranger auprès des autorités compétentes dans les 12 mois qui suivent votre arrivée.

Quelles sont les étapes à suivre ?

À la suite de cela, vous devez effectuer la « Declaração Aduaneira de Veículo » en ligne, à travers le Portal das Finanças, et payer l’ISV (Imposto Sobre Vehículos) ou demander l’exonération. En effet, sous certaines conditions, il est possible d’être exonéré de l’ISV, mais si ce n’est pas votre cas, vous avez 10 jours ouvrables pour le payer.

Puis, vous devez faire la demande de votre carte grise portugaise à l’IMTT. Pour cela, au-delà de vos documents personnels (pièce d’identité, permis de conduire, NIF et justificatif de domicile), vous devez vous munir des documents qui prouvent que vous avez bien effectué toutes les étapes antérieures (COC, Contrôle technique portugais, DAV avec preuve de règlement de l’ISV ou de son exemption) ainsi que du formulaire IMTT et de la photocopie de votre carte grise avec le tampon de la douane.

Enfin, la dernière étape consiste à enregistrer l’immatriculation de votre véhicule. Pour cela, vous devez vous rendre à la Conservatória do Registo Automóvel. Il ne vous reste plus qu’à faire vos nouvelles plaques d’immatriculation dans un centre automobile et à payer l’IUC (Imposto Único de Circulação) sous les 90 jours qui suivent l’immatriculation, puis chaque année.

Quelles sont les conséquences si vous n’immatriculez pas votre véhicule au Portugal ?

Si vous êtes résident au Portugal depuis plus d’un an et que votre véhicule est sur le territoire portugais depuis la même période, en cas de contrôle par la police, en plus de devoir payer toutes les démarches de légalisation et les impôts majorés du nombre d’années de retard, vous serez sanctionné de lourdes amendes. Puis, vous devez faire la demande de votre carte grise portugaise à l’IMTT. Pour cela, au-delà de vos documents personnels (pièce d’identité, permis de conduire, NIF et justificatif de domicile), vous devez vous munir des documents qui prouvent que vous avez bien effectué toutes les étapes antérieures (COC, Contrôle technique portugais, DAV avec preuve de règlement de l’ISV ou de son exemption) ainsi que du formulaire IMTT et de la photocopie de votre carte grise avec le tampon de la douane.