Des voyages en train illimités grâce à un nouveau pass mensuel à 49 €
© Comboios de Portugal
Partager cet article
Partager cet article

Sur le modèle du « Deutschlandticket » allemand, le Portugal a à son tour mis en place un pass mensuel à 49 € permettant d’emprunter l’ensemble des transports ferroviaires régionaux de manière illimitée. Plusieurs restrictions s’appliquent cependant.

Conditions et modalités d’achat du Passe Ferroviário Nacional

Disponible depuis le 1er août, le Passe Ferroviário Nacional –– Pass Ferroviaire National –– permet à ses détenteurs de se déplacer dans tout le pays pour 49 € par mois. Il s’agit d’un prix de vente unique auquel aucun type de réduction ne s’applique. Par ailleurs, comme aucune condition de résidence dans le pays n’est requise, les touristes peuvent tout à fait en bénéficier.

Ce titre de transport a pour support une carte Comboios de Portugal (CP) qui coûte 6 €. Pour se la procurer, il est nécessaire de se rendre à n’importe quel guichet des chemins de fer portugais muni du formulaire de demande disponible en ligne, d’une pièce d’identité et d’une photo d’identité en couleur. Elle est délivrée sans délai, ce qui rend tout de suite possible l’achat et l’activation du pass. Valable un mois calendaire, ce dernier est disponible à la vente à partir du 21 de chaque mois pour le mois suivant et jusqu’au 20 pour le mois en cours. Il est remboursable avant le début de sa période de validité, moyennant une retenue de 20% du prix, soit 9,80 €.

 

Restrictions d’utilisation du pass

S’il peut être utilisé de manière illimitée et sans restrictions horaires, le pass ne donne cependant pas accès à l’ensemble du réseau ferré portugais mais uniquement aux trains régionaux. Ainsi, contrairement au Deutschlandticket allemand qui, pour le même prix, inclut dans son offre les bus et trains interurbains, le Passe Ferroviário Nacional ne permet de monter à bord ni des trains Intercidades – Intercités – et InterRegional – interrégionaux – ni des trains rapides Alfa Pendular. Par ailleurs, les réseaux urbains de Porto, Lisbonne et Coimbra sont également exclus du dispositif.

L’offre reste néanmoins plutôt intéressante pour voyager à travers le pays. Au départ des gares lisboètes, il est notamment possible d’emprunter les itinéraires suivants qui permettent à leur tour des correspondances avec d’autres lignes :

– ligne de Ramal de Tomar : Lisbonne (Santa Apolónia ou Oriente) > Santa Iria da Azóia > Vila Franca de Xira > Azambuja > Santarém > Entroncamento > Tomar ;

– ligne Ouest : Lisbonne (Santa Apolónia, Rossio ou Oriente) > Meleças > Torres Vedras > Caldas da Rainha > Leiria > Coimbra ;

– ligne de Beira Baixa: Lisbonne (Santa Apolónia ou Oriente) > Santarém > Entroncamento > Abrantes > Vila Velha de Ródão > Castelo Branco > Fundão > Covilhã > Belmonte > Sabugal > Guarda.

 

Vous pouvez retrouver l’ensemble des informations relatives au Passe Ferroviário Nacional sur le site des chemins de fer portugais Comboios de Portugal.

 

Développer le transport ferroviaire pour répondre à l’urgence climatique et inclure davantage le Portugal dans le réseau ferroviaire européen

La mise en œuvre de ce pass s’inscrit dans une démarche plus large de développement du transport ferroviaire au Portugal. Le 17 novembre 2022, le Premier ministre portugais Antonio Costa lançait ainsi le Plano Ferroviário Nacional (PFN) –– Plan ferroviaire national –– ayant pour but de faire du rail une véritable alternative à la route et à l’avion pour réduire les émissions de CO₂ et atteindre les objectifs environnementaux fixés par la COP 27. Ce plan prévoit notamment de moderniser les voies et le matériel roulant existants tout en créant de nouveaux axes pour densifier le réseau et couvrir l’ensemble du territoire. Pour cela, il est nécessaire de doubler la longueur du réseau actuel. La première portion à voir le jour devrait être celle qui connectera Porto et Soure. Les travaux devraient se dérouler entre 2024 et 2028. Au-delà de la dimension écologique, le PFN vise une meilleure intégration du Portugal au réseau ferroviaire européen, en améliorant notamment la liaison entre Lisbonne et Madrid. Le trajet entre les deux capitales dure aujourd’hui 9 heures (contre moins de 5h30 en voiture) et implique un minimum de 2 changements (pour une distance totale qui dépasse à peine les 500km). Supprimés pendant la pandémie, les trains de nuit reliant Lisbonne à Madrid et Barcelone, permettant ensuite de poursuivre le voyage vers la France, n’ont en effet jamais recommencé à circuler. Le rétablissement d’une ligne transfrontalière directe entre les grandes métropoles de la péninsule ibérique constitue pourtant un enjeu majeur pour le Portugal, peut-être même une condition indispensable pour atteindre son objectif de passer de 4,6% d’usagers du train en 2022 à 20% d’ici 2050.

Pour consulter l’ensemble du Plano Ferroviário Nacional, rendez-vous sur le site dédié.

 

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Retour en haut

LSB Sunset Party

Venez fêter avec nous la sortie du Lisboète Magazine de l’été.

Le 20 juin à 18h sur la plage de Caparica.
Cette invitation vous est offerte par le Lisboète Magazine et Dr Bernard Azul