Le résumé de la semaine : 07/05 – 11/06
Photo : Unsplash/Roman Kraft
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

La semaine est passée à toute vitesse et vous n’avez pas eu le temps de suivre les actualités portugaises ? Pas de panique, nous vous avons réuni les principales infos de la semaine. De quoi briller lors de vos repas du week-end.

Des Britanniques quittent précipitamment l’Algarve 

Après l’annonce faite la semaine dernière que le Portugal allait quitter la « liste verte » du Royaume-Uni, de nombreux Britanniques ont anticipé le retour au pays. Ce lundi 7 juin, l’aéroport de Faro s’est rempli de files d’attente, alors qu’une centaine d’Anglais coupaient court à leurs vacances à la suite de l’annonce du gouvernement britannique. Pour rappel, la mesure est entrée en vigueur dès ce mardi 8 juin à 4 heures du matin. Désormais, au Royaume-uni une période de quarantaine de 10 jours est imposée au retour du Portugal. 

L’Espagne et le Portugal en désaccord sur les restrictions aux frontières

Ce lundi 7 juin, une nouvelle mesure restrictive impactant directement le Portugal a été annoncée. Le gouvernement espagnol a décidé que toute personne entrant en Espagne par voie terrestre depuis le Portugal devait présenter un certificat de vaccination, un test négatif ou une preuve de guérison de la Covid-19. Une décision qui a été mal digérée par le gouvernement portugais, qui a menacé de riposter avec les mêmes mesures. Le pays voisin a alors fait marche arrière et a annoncé dès le lendemain qu’il n’exigerait finalement pas de preuve de vaccination aux frontières terrestres, de certificat de guérison de la Covid-19 ou de test négatif. « Une histoire qui se termine bien », selon le Président Marcelo Rebelo de Sousa. 

Les dépenses publiques proches de 100 milliards d’euros en 2020

Les dépenses publiques totales ont atteint 98,1 milliards d’euros en 2020, ce qui correspond à 48,4 % du PIB portugais, 5,9 points de pourcentage de plus par rapport à 2019, selon les données publiées cette semaine par l’Institut National de la Statistique (INE).

Lisbonne ne passe pas à la prochaine phase de déconfinement 

« Lisbonne n’est pas en mesure d’avancer », a affirmé mercredi soir Fernando Medina, maire de Lisbonne. La raison ? La capitale a dépassé les 120 cas pour 100 000 habitants. Les lisboètes ne pourront donc pas profiter de l’assouplissement des règles sanitaires qui auront lieu dès le lundi 14 juin. C’est également le cas du concelho de Braga, qui ne poursuivra pas à la prochaine phase de déconfinement. 

Le Portugal en phase de finalisation du pass sanitaire européen 

Le secrétaire d’État adjoint et de la santé, António Lacerda Sales, a déclaré ce mercredi 9 juin que le Portugal est en phase de finalisation du certificat vert numérique. « Sept pays l’ont déjà, nous faisons partie du groupe en tête pour l’avoir dès que possible », a-t-il déclaré aux journalistes, à la fin d’une visite à l’hôpital de Braga. Pour rappel, ce pass sanitaire a été proposé par la Commission européenne afin de faciliter les déplacements dans l’Union européenne et devra entrer en vigueur au 1er juillet 2021.

La mairie de Lisbonne livre les noms de militants pro-Palestine aux autorités israéliennes

La CML est accusée d’avoir livré à l’ambassade d’Israël au Portugal les noms des participants à une manifestation pro-Palestine en marge d’un concert de Milton Nascimento en juin 2019. L’objectif de l’action était alors d’interpeller le chanteur brésilien pour le convaincre de boycotter Israël et ne pas  se rendre à Tel-Aviv où il devait se produire quelques jours plus tard. Comme la loi l’indique au Portugal, toute manifestation sur la voie publique doit faire l’objet d’une déclaration en mairie comportant le nom des participants. Certains membres du Comité de Solidarité avec la Palestine estiment avoir été mis en danger par cette initiative de la CML. De son côté la mairie indique qu’elle communique “systématiquement ces données au pays concerné lorsqu’une manifestation le vise.”