Le résumé de la semaine : 23/08 – 27/08
Photo : Unsplash/Roman Kraft
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

La semaine est passée à toute vitesse et vous n’avez pas eu le temps de suivre les actualités portugaises ? Pas de panique, nous vous avons réuni les principales infos de la semaine. De quoi briller lors de vos repas du week-end.

Le Portugal démarre une nouvelle phase de déconfinement

 

Les règles prévues pour la deuxième phase du plan de déconfinement sont entrées en vigueur ce lundi 23 août. Depuis le début de la semaine, le secteur de la restauration peut servir plus de clients : désormais, des groupes de 8 personnes à l’intérieur et de 15 personnes en terrasse sont autorisés. C’est également le cas des magasins, qui peuvent accueillir plus de  clients et les mariages, baptêmes et spectacles culturels ont désormais une limite d’occupation de 75 %. Par ailleurs, il n’y a plus de limite dans les transports publics et à partir du 1er septembre ce ne sera plus nécessaire de prendre rendez-vous pour les services publics.

 

 

Près de 82% de la population portugaise vaccinée avec la première dose

 

81,6% de la population portugaise est vaccinée avec la première dose et 72% des Portugais ont terminé la vaccination contre la Covid-19. Ce sont les chiffres révélés dans le dernier rapport de la Direction générale de la santé (DGS), publié ce mercredi 25 août et basé sur les données rapportées jusqu’au 22 août. Le vice-amiral Gouveia e Melo espère atteindre les 85% la semaine prochaine. Cette semaine, il a d’ailleurs reçu la médaille d’excellence et de dévouement de la municipalité de Guarda « pour le service exemplaire qu’il rend à la Nation ».

 

Environ 2000 nouvelles places dans les universités portugaises

 

La forte demande des étudiants a poussé le gouvernement à augmenter les admissions aux universités portugaises. La prochaine année universitaire est déjà marquée par un nombre record de demandes d’inscription dans l’enseignement supérieur. Au cours de la première phase de candidature, qui s’est terminée vendredi dernier, près de 64 000 demandes ont été enregistrées, soit le nombre le plus élevé depuis 1996, pour environ 52 000 places. Mardi, la Commission nationale d’accès à l’enseignement supérieur avait déjà donné un avis favorable au renforcement des places disponibles et hier, le Conseil des ministres a donné le feu vert. Selon le journal Diário de Notícias, il devrait avoir un renforcement d’environ 2000 nouvelles places.

 

La Foire du livre débute à Lisbonne

 

Au long des deux prochaines semaines, les livres s’invitent à nouveau dans la capitale. Ce jeudi 26 août a démarré la 91e édition de la Foire du livre à Lisbonne. Il s’agit de la deuxième plus grande édition jamais organisée, en termes de dimension (seulement dépassée par celle de 2019, la dernière avant la pandémie) et la plus grande jamais réalisée au niveau de l’offre d’édition. Au total, près de 750 éditeurs seront présents au Parque Eduardo VII, un espace qui permet d’accueillir 5500 personnes en simultané. La Foire du livre se déroulera jusqu’au dimanche 12 septembre.

 

 

Manifestation au Campo Pequeno contre les corridas et l’hommage à João Moura

1500. C’est le nombre estimé de personnes qui se sont rassemblées ce jeudi 26 août au Campo Pequeno pour manifester contre les corridas et l’hommage rendu au cavalier João Moura. Pour rappel, en février de l’année dernière, João Moura a été arrêté après qu’un mandat de perquisition est été délivré dans sa propriété à Monforte, ce qui a permis de saisir 18 chiens souffrant de malnutrition. Hier, les manifestants arboraient des banderoles et des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des messages comme « A bas la torture des animaux » , « C’est une honte nationale » , ou encore « La tauromachie n’est pas une culture, c’est une torture ». Le mot « Non » en lettres majuscules rouges a également été peint devant la place du Campo Pequeno en signe de protestation.