Le résumé de la semaine : 27/09 – 01/10
Photo : Unsplash/Roman Kraft
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

La semaine est passée à toute vitesse et vous n’avez pas eu le temps de suivre les actualités portugaises ? Pas de panique, nous vous avons réuni les principales infos de la semaine. De quoi briller lors de vos repas du week-end.

Élections municipales : Carlos Moedas élu maire de Lisbonne

 

Dimanche dernier ont eu lieu les élections municipales portugaises. La grande surprise de la soirée électorale a été Lisbonne, gouvernée sans interruption par le PS depuis 14 ans. Désormais, la capitale est dans les mains du social-démocrate Carlos Moedas, tête de liste de la coalition Novos Tempos. Fernando Medina, maire sortant et favori de tous les sondages, a assumé sa défaite « personnelle et intransmissible ».

 

 

Fin de la task-force de Gouveia e Melo

 

Plus de 84% de la population portugaise est déjà vaccinée avec les deux doses du vaccin contre la covid-19, a révélé ce mardi matin le chef de la task force, le vice-amiral Gouveia e Melo. Suite à cela, le groupe qui organise la logistique de la vaccination au Portugal va être dissous. « La mission est terminée », a annoncé le vice-amiral Gouveia e Melo, avant d’être salué par le Premier ministre António Costa. Toutefois, les centres de vaccination continueront à fonctionner au moins jusqu’à la fin de l’année et devraient être utilisés pour la vaccination contre la grippe.

 

 

L’ancien président du BPP en fuite

 

L’ancien président du BPP (Banco Privado Português), João Rendeiro, a été condamné à trois ans et demi de prison pour escroquerie et fraude fiscale. Mais afin d’échapper à sa peine, il s’est enfui du pays. Une peine qu’il considère « manifestement disproportionnée », selon un texte publié mardi. L’ancien banquier a également affirmé qu’il n’a pas l’intention de rentrer au Portugal. Un mandat d’arrêt international a été lancé.

 

 

Injection d’un milliard d’euros supplémentaires pour la TAP

 

Le ministre des Finances, João Leão, a annoncé ce jeudi que l’État injectera un milliard d’euros supplémentaires pour la TAP. L’injection aura lieu en 2022, portant à deux milliards d’euros le soutien des contribuables à la compagnie aérienne publique suite aux problèmes causés par la crise pandémique. Pour rappel, le programme de stabilité avait déjà prévu une somme de 990 millions d’euros pour soutenir l’entreprise l’année prochaine, en plus des 970 millions d’euros déjà injectés cette année. Les injections dans la compagnie aérienne prendront fin en 2022.

 

Le Portugal en finale de la coupe du monde de futsal pour la première fois

 

C’est un moment historique dans l’actualité du sport portugais : le Portugal se qualifie pour la finale mondiale de futsal pour la première fois. L’équipe portugaise a battu hier le Kazakhstan aux tirs au but et assure sa présence sans précédent en finale de la Coupe du monde de futsal. La grande finale contre les champions argentins aura lieu ce dimanche à 18 heures.

 

Fin de (presque) toutes les restrictions

 

À partir d’aujourd’hui à minuit, la plupart des restrictions sanitaires seront levées et le Portugal sera plus proche de la vie quotidienne pré-Covid qu’il ne l’a jamais été. Ainsi, les bars et boîtes de nuit rouvrent (sous réserve de la présentation du certificat numérique), les restaurants n’ont plus de limite de nombre de personnes par groupe, tout comme les mariages, les spectacles culturels et les enceintes sportives. C’est également la fin de l’exigence du certificat numérique pour accéder aux restaurants, aux hôtels ou aux hébergements locaux, aux casinos et aux cours collectifs dans les salles de sport. Toutefois, le certificat numérique est toujours requis pour les voyages en avion ou en bateau, les visites de maisons de retraite et d’établissements de santé, les grandes manifestations culturelles, sportives ou d’entreprise. En ce qui concerne l’utilisation du masque, il est toujours obligatoire dans les transports publics, les taxis, les maisons de retraite, les hôpitaux et les supermarchés.