MONTER SA BOUTIQUE AU PORTUGAL
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

En 2021, Rozenn Possémé s’est installé au Portugal avec sa famille pour ouvrir son magasin d’ameublement et de décoration. Après plusieurs mois de travaux, elle a inauguré sa boutique Atmosfera en novembre dernier dans le quartier de Sao Bento. Un projet bien réfléchi, et surtout bien accompagné.

Rozenn Possémé n’a pas décidé de changer de pays du jour au lendemain. Cela faisait déjà plusieurs années qu’elle souhaitait venir vivre à Lisbonne avec son mari. Il y a trois ans le couple a acheté un appartement pour y passer des vacances et se familiariser avec la capitale portugaise.Puis décide de s’y installer. Date de l’emménagement été 2021.
Au départ, « je n’avais pas encore de projet professionnel en tête », raconte Rozenn.Et puis ça c’est concrétisé ». Début 2021, l’idée d’une boutique d’ameublement commence à germer. « Quand on avait acheté notre appartement on avait eu du mal à trouver des meubles. Il n’y avait pas beaucoup d’alternatives, pas beaucoup de milieu de gamme. C’était soit Ikéa, soit on passait rapidement à des choses très chères, très design, ce qui n’est pas franchement notre style. »
Rozenn réfléchit donc à l’idée de proposer ce qu’elle n’a pas trouvé à son arrivée au Portugal. »Je me suis dit:pourquoi pas? », d’autant que cela correspond aussi à son goût pour la décoration d’intérieur. Elle choisit de se lancer en budgétant le projet avec son mari.

LA RECHERCHE D'UN LOCAL

Une fois son projet défini, Rozenn se met à la recherche d’un local. Elle choisit d’être accompagné par un agent immobilier. Ensemble, les deux femmes ciblent certains quartiers où la clientèle pourrait être au rendez-vous, notamment des endroits fréquentés par les expatriés. Il faut choisir entre un local neuf et donc plus cher, ou un lieu nécessitant des travaux, pour un montant moindre.
Coup de coeur pour un lieu situé dans la rue de Sao Bento où tout est à faire: »il n’y avait rien, on a juste acheté les murs, » explique Rozenn Possémé.
C’est une aubaine pour l’entrepreneuse, qui peut refaire et aménager l’endroit comme elle l’entend.Il y a de l’espace, 200 mètres carrés, ce qui permettra de présenter des meubles de grande taille. En face de l’Assemblée de la République, à deux pas des quartiers chics de Principe Real et Santos, la localisation est idéale.
FAIRE LES TRAVAUX ET FOURNIR LE MAGASIN

« On a acheté en mars et les travaux ont commencé à partir d’avril ». En parallèle il faut constituer les stocks pour le magasin. Après avoir envisager de la faire seule l’entrepreneuse décide de demander de l’aide. « Je me suis fait accompagner par une professionnelle qui tient un magasin de meubles depuis 20 ans dans la rue où j’habitais à Nantes », raconte-t’elle. En juin,Rozenn commence à faire des achats auprès de ses deux plus gros fournisseurs français.

« BIEN S’ENTOURER SURTOUT QUAND ON N’A PAS D’EXPERIENCE;

Ne connaissant pas toutes les subtilités de l’administration portugaise, sans compter la barrière de la langue, Rozenn Possémé a choisi de prendre une avocate « c’est elle qui gère tout »: superviser l’achat du local, ouvrir un compte électricité, de prendre une assurance « local professionnel »…
« Il a fallu se former à la comptabilité portugaise, apprendre à enregistrer les factures…J’ai embauché également une collaboratrice franco-portugaise, responsable du magasin.

ET AUJOURD’HUI?

Atmosfera propose des meublesà emporter, de la décoration, des carreaux de ciments,du papier peint…

UN CONSEIL

S’il n’y avait qu’une recommandation à faire à ceux qui souhaitent comme Rozenn se lancer dans l’entreprenariat au Portugal « bien s’entourer » répond Rozenn Possémé, « surtout quand on n’a pas d’expérience ». Nombreux sont les français désireux à l’idée de monter une affaire au Portugal.
Forte de son vécu, Rozenn l’assure  » il faut foncer, ne pas hésiter. Mais pas sans y être préparé. Il faut avoir les fonds et l’emplacement. Et il faut bien s’entourer dès le départ ».