Café-restaurant Joyeux ouvre ses portes à Lisbonne
Café restaurant Joyeux à Lisbonne
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Né en 2017, le projet Café Joyeux forme et emploie des personnes en situation de handicap mental et cognitif. La marque inclusive et solidaire française de cafés-restaurants a choisi le Portugal pour sa première implantation hors de l’Hexagone, qui découle d’une alliance avec l’association portugaise VilacomVida.

Il porte bien son nom. Café Joyeux est une grande et joyeuse famille qui vous reçoit le cœur ouvert. C’est en 2017, à Rennes, que ce projet voit le jour. Yann et Lydwine Bucaille décident de créer un restaurant solidaire qui forme et emploie des personnes en situation de handicap mental et cognitif. Le résultat est une équipe où chaque personne prend en confiance, gagne de l’expérience et se sent incluse et valorisée. La recette joyeuse ? Des produits frais et de saisons préparés et servis avec le cœur. Depuis, la famille joyeuse n’a cessé de s’agrandir : trois cafés-restaurants ont vu le jour à Paris et un à Bordeaux. Et pour sa première implantation à l’internationale, c’est la capitale portugaise qui a été élue.

Lisbonne, ville joyeuse

L’idée remonte à 2018. Filipa Pinto Coelho, présidente de l’Association VilacomVida, qui a pour mission l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap et la création d’une communication positive autour de la différence, met en place un projet pilote intitulé « CafécomVida » à Lisbonne. 18 mois et une pandémie plus tard, le projet de Filipa est contraint de fermer. Mais son chemin a croisé celui de Yann Bucaille. Une heureuse coïncidence qui a fait naître un nouvel espoir pour améliorer la vie des Portugais atteints de handicaps. « Les valeurs que Yann et Lydwig défendent sont tout à fait les mêmes que celles de VilacomVida. Nous sommes en totale harmonie. Il a suffi d’un regard pour y croire et savoir que nous avons la même mission », confit Filipa. L’accord a officiellement été signé en avril dernier et désormais l’association VilacomVida représente de manière exclusive la marque Joyeux au Portugal. Pour les deux fondateurs, c’est l’occasion de montrer « qu’il n’y a pas de frontières à l’inclusion ». Le café-restaurant Joyeux ouvrira ses portes à Lisbonne l’été prochain, dans une localisation encore secrète, puis ce sera au tour de Cascais d’accueillir une équipe joyeuse dès l’année prochaine. D’ici à 2026, l’association VilacomVida souhaite développer entre cinq et sept cafés-restaurants Joyeux dans le pays pour changer le regard de la société sur le handicap. « Nous voulons que les personnes qui sont nées avec un certain type de handicap soient vues pour ce qu’elles sont réellement et pas seulement par un diagnostic », explique Filipa.

Une vente aux enchères solidaire

Yann Bucaille, cofondateur de Café Joyeux et Filipa Pinto Coelho, présidente de l’Association VilacomVida

Afin d’aider à financer les travaux d’ouverture du café-restaurant Joyeux à Lisbonne, une vente aux enchères solidaire aura lieu en ligne entre le 21 et le 30 mai prochain. Au total, une cinquantaine d’œuvres d’artistes nationaux et internationaux seront présentées, avec des enchères allant de 250€ à 5000€. Vous pouvez accompagner et participer à cette initiative en partenariat avec ART | FORM ART CONSULTANCY sur le site de VilacomVida.

Retrouvez les aventures lisboètes de cette famille joyeuse sur leurs réseaux sociaux : Instagram et Facebook.