Hommage au résistant Jean Moulin à Lisbonne
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Jusqu’à ce dimanche 10 octobre, le résistant Jean Moulin sera à l’honneur à Lisbonne lors d’un hommage en collaboration avec la Casa da Imprensa. Plusieurs évènements lui seront consacrés, entre autres : un débat sur la « Résistance et Héros », la pose d’une pierre commémorative ainsi que le lancement du livre « Jean Moulin : A Sombra Não Apaga a Cor ».

Personnage majeur de l’histoire française, Jean Moulin symbolise la Résistance elle-même. Il y a 80 ans, le plus jeune préfet de France est passé par Lisbonne sur son chemin vers Londres, cherchant des moyens de répondre à l’occupation nazie dans son pays. Ces cinq semaines ont donné lieu à la rédaction d’un rapport décisif à l’origine de ce qui allait devenir la Mission Rex, qui, sous son commandement, a unifié les forces résistantes dispersées en une véritable armée de l’ombre.

 

C’est justement pour lui rendre hommage qu’un groupe d’intellectuels portugais organise plusieurs évènements marquants en ce début octobre. Ce mardi 5 octobre sera posée une plaque commémorative au jardin S. Pedro de Alcântara. Le 8 octobre, se déroulera un débat sur la « Résistance et Héros ». Enfin, le samedi 9 octobre sera lancé le livre « Jean Moulin : A Sombra Não Apaga a Cor » à la Casa da Imprensa à 17 heures.

 

 

Hommage en présence de l’ambassadrice

 

Florence Mangin, ambassadrice de France au Portugal, était présente le 27 septembre au bureau de poste du Chiado, lors du lancement d’une carte postale commémorative qui rend hommage au résistant. L’ambassadrice s’est rendue également le 28 septembre à l’inauguration de l’exposition « Jean Moulin 1941 », à la Casa da Imprensa, partenaire de ces évènements.

 

Cet hommage est une initiative de João Paulo Cotrim, João Soares, Jorge Silva, José Manuel Saraiva et Manuela Rêgo, soutenue par la Casa da Imprensa.